Lettre ouverte à Mr Yves LETERME, du Dr Jacques Grosjean II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre ouverte à Mr Yves LETERME, du Dr Jacques Grosjean II

Message  Tchouf le Dim 27 Aoû - 19:42

Avec des instincts de gagneur et de sukkeleier pognophile tellement bien ancrés, il n’y a pas un seul flamand (s’il se retrouvait à notre place …) qui perdrait son temps à apprendre une langue aussi inutile …. omdat t’is niet interessant, hé ! Da’mee, kunt ge nix gagnéren !
Et vous voudriez qu’on vous aime, en plus ?
Taquinerie, mon cher Ministre. Uniquement des taquineries !
Quittons maintenant le folklore.
Passons aux fausses vérités politiques et économiques dont vous abreuver le monde, avec vos copains-ennemis - tant il est vrai qu’un chrétien flamand, qu’un socialiste flamand, qu’un libéral flamand ou qu’un écolo flamand est d’abord « FLAMAND » … avant d’être chrétien, socialiste, libéral ou écolo.
Ceux qui n’ont pas encore compris cela, n’ont strictement rien compris.
Et ceux qui n’ont pas compris que la cause « flamande » est en fait instrumentée par le gros argent n’ont encore rien compris non plus.
Votre brave journaliste français se poserait beaucoup moins de questions, s’il avait pu mieux intégrer le principe fondateur de l’exercice du pouvoir, chez nous.
Ce principe s’énonce en deux phrases :
1. « Il est possible de faire faire - à 10 Flamands - la même chose, en même temps et dans le même sens. »
Les allemands avaient très bien compris cette réalité ethnique ! (taquinerie ?)
2. « Il est beaucoup plus difficile de faire faire - à 10 Francophones - la même chose, en même temps et dans le même sens. »
Ce n’est pas de la méchanceté, ce n’est jamais qu’une simple réalité génétique et c’est comme ça dans les faits. Exactement comme les Marseillais sont différents des Hollandais. Ni plus, ni moins.
Donc, si vous êtes bien imprégnés de l’enseignement de Machiavel et que vous désirez exercer le Pouvoir chez nous, vous devez nécessairement vous appuyer sur l’ethnie flamande. Vos slogans auront beaucoup plus de chance d’être ainsi entendus et « solidairement » suivis. Hitler, en Allemagne, a suivi cet enseignement à la lettre.
Dans un autre registre, c’est comme cela que l’on peut aussi comprendre la réaction de la Société Générale de Belgique, lorsque tout le bassin industriel de la Wallonie est devenu trop incertain, et surtout trop peu rentable.
Avec du charbon difficile à extraire (1400 mètres de fond), une métallurgie peu compétitive devant celle des Nippons ou des US et un milieu ouvrier beaucoup trop syndiqué … elle ne pouvait que retirer ses « billes ». Quand on est capitaliste, on a certains principes.
Elle a donc vendu, et c’est l’État qui a été obligé d’acheter (on ne pouvait quand même pas risquer une guerre civile..), avant de refiler l’enfant à la jeune Région Wallonne, quand celle-ci a existé.
Mais qu’a donc fait la Générale avec le pactole perçu ? Avec les copains de l’Arbed, ils ont fondé (de toute pièce) un fleuron de l’industrie flamande : SIDMAR.
Le nom doit être compris comme : SIDérurgie MARitime (en français ! mais tout au long du canal de Gent à Terneuzen, avec donc un accès à la mer en direct. Ce que n’avait pas l’axe Sambre-Meuse.)
Tout nouveau, tout moderne : avec lignes à chaud, lignes à froid et coulée continue !
Avec de bons ouvriers flamands - pas trop socialistes, et qui font facilement la même chose, en même temps et dans le même sens - Sidmar ne s’est évidemment pas privé de concurrencer son bébé précédent, ce qui a fait une partie de la santé économique de la Flandre … puisque la régionalisation était intervenue entre-temps.
Revenons à vous, cher Ministre.
3°- Dans votre entretien avec ce journaliste français, vous n’hésitez pas à vous faire menaçant dès que celui-ci évoque (le malheureux !) une éventuelle modification de la frontière linguistique.
Vous, impérial :
« … je remettrais aussitôt en cause la parité entre francophones et néerlandophones au sein du gouvernement fédéral, où les francophones sont sur représentés par rapport à leur poids réel dans la population belge.»
Alors, deux questions.
A. - Comment voyez-vous, cher Yves, la sur représentation D’OFFICE des parlementaires flamands, au Conseil de la Région Bruxelles Capitale ?
Pour ceux qui ne savent pas.
Apprenez que les tractations politiques de la Saint Polycarpe ont débouché, en 2003, sur un véritable canular démocratique : les Flamands ont obtenu d'avoir de plein droit - donc quel que soit leur score électoral à la Région - un quota minimum assuré de 17 parlementaires, sur un total (Fr+Nl) qui est porté à 89 ! Ainsi, même si aucun électeur ne votait pour eux, ils ont l’assurance d’avoir 17 Conseillers sur 89.
Prenez vos calculettes !
Ceci revient à constater que, lorsqu'un parlementaire francophone de Bruxelles doit récolter un peu plus de 5.000 voix pour être élu, le futur parlementaire flamand peut se contenter de n’en récolter que 3.500, pour le même résultat.
C’est pas de la sur représentation, ça ?
Et Mme Grauwels fait toujours sa « boudeuse » !?
B. - Comment pouvez-vous parler de sur représentation francophone au niveau fédéral, puisque depuis 1961 la Flandre a interdit (en rugissant) que l’on puisse envisager aucune forme de comptage !? Au goudron ou à la chaux, vous avez suffisamment badigeonné tout le pays avec des « Geen Taaltelling ».
Donc, vous n’avez jamais voulu compter.
Alors moi, j’ai tendance à me dire ceci :
« Les Flamands sont en fait beaucoup moins nombreux qu’ils ne le prétendent, et leur refus viscéral de compter peut en être une bonne preuve.
En effet, s’ils étaient « vraiment » majoritaires, qu’est-ce qui pourrait les retenir de procéder à un bon recensement ? Leurs revendications seraient alors confortablement établies, et les éternelles compensations de 60/40 qu’ils exigent n’auraient plus rien de problématique.
Alors, s’ils ne veulent pas : qu’est-ce que ça veut dire ? C’est peut être faux ?»
Comptez les premiers, Messieurs les Flamands ! Vous serez peut-être crédibles.
Et vous devrez peut-être revoir le sens des mots : « sac à dos plein de pierres. »
Pure taquinerie, mon cher Ministre.
Mais, ne nous laissons pas distraire et poursuivons.
4. - Un de vos anciens éditorialistes flamands, Hugo Platel, s’est permis de plonger dans la plus plate des démagogies en écrivant, un jour, pour son lectorat flamand :
« Il ne faut jamais oublier que - à peu près tous les quatre ans - chaque ménage flamand paye une voiture à un ménage wallon. »
Slogan intrépide, digne de Bush dans ses meilleurs jours.
C’était, une fois encore, à propos de ces épouvantables « transferts Nord-Sud », que la sécurité sociale pompait dans l’escarcelle des valeureux Flamands pour aller secourir ces Wallons chômeurs, paresseux et toujours malades.
Une étude des Mutualités Chrétiennes (Christelijk Ziekenfonds) - dont on peut difficilement imaginer qu’elles soient anti-flamandes - a pu ultérieurement apporter un fameux bémol aux obsessions du Nord, mais il n’empêche que le venin était lâché. Le bon peuple de Flandre pouvait bougonner à l’aise contre ces afschuwelijke franstaligen qui leur enlevaient le pain de la bouche.
Mais Hugo Platel avait des œillères - comme un bon cheval de course qui fait son canter « aux ordres » - et il lui a manqué d’autres informations, pourtant succulentes.
En Wallonie, de nombreuses polycliniques et/ou laboratoires d'analyses - qui font donc de gros chiffres d'affaires avec des prises de sang de malades wallons - sont en fait des investissements de capitaux flamands.
Les surconsommations « à l’acte » - dites wallonnes - sont alors facturées à l'Inami et représentent dans ce cas de véritables "transferts Sud-Nord". Mais, vu leur localisation géographique, elles sont imputées aux Wallons qui sont dès lors déclarés « beaucoup trop malades. »
La médecine est devenue un gros business, ce qui justifie l’intérêt politique pour les principales organisations mutuelles : les chrétiennes, les libérales et les socialistes.
(On sait fort bien tout ça, mais personne n'en parle. Et certainement pas votre Parti.)
Allez, on rigole, hein !
C’est qu’une taquinerie.
5. - Dernière petite chose avant d’arrêter, du moins pour ce soir.
Vous parlez de notre (votre) pays avec beaucoup de désinvolture, en disant que : « La Belgique n’est pas une valeur en soi …. » et en ajoutant un peu plus loin que : « …. même si elle (la Flandre) pourrait parfaitement se débrouiller seule. »
En êtes-vous bien sûr ?
Deux petites sous-questions.
A. - A considérer que vous vous accrochiez à votre « majorité » de 60%, comment comptez-vous faire pour commencer la République de Flandre avec, dans vos bagages, 60% de la Dette Publique de votre ancien couple ?
Si vous envisagez de pouvoir frapper monnaie - ce qui est le privilège du Prince - comment aller vous dédouaner vos nouveaux « euros Flamands », si vous commencez avec une dette publique (bien flamande, alors) de +/- 150 milliards d’euros.
[Ce qui correspond bien, je pense, aux 60% de nos 10.000 milliards d’anciens francs. ]
B. - Que comptez-vous faire avec les +/- 190.000 travailleurs flamands qui colonisent actuellement et quotidiennement les emplois bruxellois.
Leur fameux bilinguisme leur sera tout à fait inutile. Spijtig genoeg !
Mais pour vous, cela va vous faire +/- 190.000 chômeurs en plus, car bien sûr ils devront trouver du travail dans leur patrie.
Allez, cher Ami. On s’est bien taquiné, non ?
Bonne fin de vacances.
Dr Jacques Grosjean
avatar
Tchouf

Nombre de messages : 57
Localisation : Bruxelles 1030
Date d'inscription : 17/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://frankwuyts.is.dreaming.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte à Mr Yves LETERME, du Dr Jacques Grosjean II

Message  sauzik le Jeu 7 Sep - 14:04

Encore un qui veut fermer le Beurs ? ? ? ?, Yves Leterme: voila un nom bien Thiois, non?, c'est comme Sarclette !
ce fafoel aurait mieux fait de ne pas faire le stoeffer avec un kajoebereer (en véritable français de bxl: fouilleur de poubelles) de la presse française qui confond les flamands et les wallons ! God zij dank, il y encore des francophones qui ont des couilles !
Bravo chaleureux à ce Monsieur ! si j'avais son adresse web, je lui écrirais ! si tu as ses coordonnées, remercie le chaleureusement de ma part !


C'était à l'époque des conférences de Exploration du monde
-le conférencier commence son exposé en la langue satanique . . . du français . . . . tous les anversois bien élevés qui assistent à des conférences connaissent évidemment le français et la plupart, à l'époque le parlaient chez eux en cachette pour ne pas être mal vus
-dans le fond de la salle, un hurluberlu crie:"in 't vlomsch !"
-le pauvre conférencier commence, faisant son possible, dans la langue (?) de Vondel
-même voix au fond de la salle : "aaaaah la bonheur !"



une amie infirmière était souhaitée pour ses compétences particulières par un service de l'hopital Brugmann . . . .blilinguisme obligatoire pour passer l'examen de recrutement: "veuillez faire une rédaction en "néerlandais" décrivant les statues de la Grand Place", AUTHENTIQUE ! ! ! elle a fini hotesse de l'air et vit maintenant en Israël, si elle n'est pas "passée".
Brugmann a eu droit à une infirmière flamande non idoine, donc inutile et baragouinant quelques mots de la langue de Molière.

Un de mes clients flamands, dans les annèes 60, parlant un français irréprochable m'a dit "nous vous aurons par l'économie", à ma permière visite, j'avais commencé à lui parler en flamand, il m'a demandé de continuer en français . . . .

cet envoi me réjouit, j'ai perdu un boulot sérieux, que j'aurais pu garder longtemps, la boite américaine a remplacé quelques huiles par de flamands qui ont fait foutre à la porte tous les Bruxellois systématiquement ! ! ! !

ça fait du bien ! et c'est tellement dommage, j'ai travaillé avec des flamands qui étaient très sympathiques mais on en a fait des talibans aveugles . . . .pas assez cultivés pour comprendre qui fout la merde.

merci pour cette lettre qui est un baume sur mon coeur !

l'ermite ( de kluizenaar in de kluizenaarwoning = ermitage)
avatar
sauzik

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum