9. Les années 2000 : LA CHANSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

9. Les années 2000 : LA CHANSON

Message  Quichotte le Lun 21 Mai - 17:08

Les années 2000 (9ème épisode) : LA CHANSON
A partir de cette décennie, petit changement dans la manière de programmer la « Chanson ».
Outre les présentations régulières, chaque saison, des six spectacles « Si on chantait » des Ateliers Chanson, la Chanson va de plus en plus souvent être concentrée, au fil de ces années, sur deux ou trois périodes d’un mois complet avec notamment, le « Festival jeunes chanteurs » qui deviendra ensuite « La Chanson fait sa rentrée » et le Festival « Mars en Chanson ». A partir de 2001, naît également le « Rallye Chantons français » dans les différents café théâtres bruxellois. La Soupape participe aussi au Festival Entre Vues Off.

Alors que les années 90 n’ont pas été très riches en nouvelles découvertes, au début des années 2000, la chanson française renaît de ses cendres, ainsi que le témoignent immédiatement LA BIENNALE DE LA CHANSON FRANCAISE de l’année 2000 et des années suivantes.
Mais parlons d’abord des premières années de ce concours dans lequel je me suis fort investi depuis sa création en 1994.

La Biennale est un témoin particulièrement fidèle de l’évolution de la chanson.
Créé par le Ministre Didier Gosuin pour valoriser à Bruxelles la chanson en français et en même temps les lieux de diffusion, il sera animé, à partir de la 2ème édition, par le dynamique et truculent Didier Arcq pendant 10 années.

Les deux premières éditions s’adressaient exclusivement aux chanteurs bruxellois. A partir de la 3ème édition, la Biennale s’est élargie à toute la Communauté française.
Après une première sélection des candidats sur base de cassette audio ou de CD, ceux-ci font une prestation de 20’ devant un jury. Comme je ferai partie du jury dès la première année, je ne manquerai pas, chaque fois, de « supporter » mes préférés !!
Plusieurs chanteurs « Ateliers » ou « Soupape » seront régulièrement lauréats et remporteront des prix pour mon plus grand bonheur.

La première édition s’est déroulée entièrement à la Samaritaine (1/2 finales et finale). Les finalistes sont, dans l’ordre, Tam Echo Tam, ANOUK, HUGHES MARECHAL, le groupe Scandale et Luc Fonteyn.

En septembre 1996, après les demi finales dans différents cafés théâtres (à la Soupape : Chantal De Bodt, Pierrot Debiesme, Marie-Sophie Talbot, les frères Bardini), la finale a lieu à la Maison Haute à Boitsfort.
Philmarie la remporte (je n’aime pas), suivi de MARIE-SOPHIE T. et de Tome II (Fabienne Coppens).
Au mois de décembre, je fais une virée mémorable à Paris en compagnie des finalistes des deux premières années pour leurs concerts au Centre culturel Wallonie-Bruxelles. Que de moments de plaisir !

En 1998, toujours à la Maison Haute, c’est Daniel Hélin qui gagne, suivi du groupe Coïncidence, de ZOE et de Zo, ainsi que Vincent Venet !
Et dire que Daniel Hélin a failli être absent du palmarès ! En effet, personne dans le jury ne le connaissait et il avait envoyé une cassette inaudible. Comme il s’était déjà produit à la Soupape, j’ai vivement insisté pour qu’il puisse au moins être vu aux ¼ de finale. Un début de carrière dépend parfois de très peu de chose !!!

L’écoute des chansons des CD ou des cassettes des candidats par le jury constitue chaque fois un marathon ! Ce sont souvent plus de 200 chanteurs à écouter ! Cela prends parfois deux journées entières. Que de discussions, que de désaccords !!

A partir de la Biennale 2000, je mettrai toute mon énergie pour pousser et encourager certains nouveaux chanteurs sortis des Ateliers. Certains viendront répéter régulièrement à la Soupape sous mon regard attentif !

A l’occasion des ¼ de finales, je découvre d’abord un jeune chanteur de 17 ans dont les textes sont particulièrement intéressants et bien écrits, Clément Bogaerts. Comme il a encore des progrès à faire, je vais l’inciter à s’inscrire aux Ateliers, néanmoins je lui propose déjà de faire tout de suite une première partie au mois d’octobre, celle de Sabrine El Koulali, une ½ finaliste sortie des Ateliers Chanson qui vient de remporter le Franc’ Off à Spa « Un hymne au talent. Du talent, de la voix, du culot. Une carrière qui démarre – Francoscoop »

Autre ½ finaliste, le très chouette groupe OnYva formé par le duo Hugues-O et Jean- Christophe Jortay, alors encore élèves aux Ateliers. Après une toute première prestation en février 2000, je les encourage à s’inscrire au concours. Nous cherchons même ensemble le nom du groupe. Ils obtiendront le coup de cœur de la revue Une Autre Chanson. Malheureusement, après plusieurs concerts mémorables, ils finiront par se séparer quelques temps plus tard.

En 2000, la ½ finale et la finale ont lieu aux Halles de Schaerbeek : Le premier prix va à Dimitri, ensuite Marie Chasles, Enzo Piccinato, le groupe Milmilada avec son chanteur Mousse (Moustapha Ouriaghli) issu des Ateliers et Alex Onor.

J’en reviens maintenant à la SOUPAPE, où, durant l’année 2000, je découvre le très bon groupe russe OBEREG qui se produira deux fois (mai et septembre)

- En 2001, quelques découvertes dont certaines seront importantes.
Au mois d’avril, le comédien Valéry Bendjilali se lance dans la chanson avec un récital intitulé « J’aurais voulu vous le chanter ». Le groupe Milmilada se produit aussi en avril.
Le même mois, le chanteur François SPI fait ses tous premiers pas sur scène avec son récital complètement déjanté « Histoires de fou ». En juillet, il remporte le concours des Franc’Off !

L’année 2001 est aussi l’année du premier « Rallye Chantons Français ». Après une mini tentative au mois de mars avec la programmation ici de la chanteuse française Agnès Bihl, le Rallye aura lieu chaque année au mois de septembre.
Pour cette première, la programmation est particulièrement étoffée (un peu trop !) :
Saher, Jean Jacques Nyssen, Anouk et Marie Sophie Talbot, Damien Hurdebise et en intermède, pendant les pauses, je parviens à intercaler François Spi et Anaïs (une toute jeune chanteuse des Ateliers) !!

Après le Rallye, j’organise pour la première fois, un FESTIVAL JEUNES CHANTEURS qui deviendra plus tard « La Chanson fait sa rentrée ».
Durant ce festival, se succèdent notamment : Robin Carpentier, Clément Bogaerts, François SPI (encore lui !) et Joachim Jannin. Pour certains d’entre eux, c’est une première scène. Le mois suivant, ce sera aussi la première de Vincent Delbushaye. Fraîchement sorti de la classe d’Anouk et de Marie Sophie T., cette dernière lui avait proposé de se produire en première partie de son concert.

- En février 2002, ce sera au tour de PASCALE DELAGNES, sortie aussi des Ateliers, de se lancer dans le récital de chanson (avec Renaud Ziegler au piano).

Pour la plupart de ces chanteurs, ce sera le début d’une série impressionnante de passages sur la scène de la Soupape tant pour des répétitions, que pour des concerts.

- A la rentrée de septembre 2002, aux Halles de Schaerbeek, c’est pour moi un tout grand moment d’émotion et de bonheur. Trois chanteurs des Ateliers (et de la Soupape !) remportent les trois premiers prix de la BIENNALE de la Chanson : ROBIN, VINCENT DELBUSHAYE et FRANCOIS SPI, suivi de Téna (je déteste) et de Guy Rombaux.

A l’occasion du « Rallye Chantons français », est programmé le chanteur français Laurent Berger et Pascale Delagnes ????

Parmi les autres concerts marquants de cette année 2002, je citerai ceux de Photis Ionatos chantant Mikis Théodorakis, le quintette de Tango Nuevo jouant Astor Piazzola et le groupe de musique flamenco, Amistad.

- L’année 2003, débute pour la chanson, avec un 2ième FESTIVAL JEUNES CHANTEURS à l’occasion des 20 ans des Ateliers Chanson (ex Ecole de la Chanson française). Au programme une dizaine de chanteurs issus des Ateliers et lancés, pour la plupart, par la Soupape. Que de soirées mémorables !
- Joachim Jannin et Vincent Delbushaye
- François Spi et la première de Perrine Delers accompagnée de JeanMi
- Valéry Bendjilali et Pascale Delagnes avec « Ma petite robe rouge »
- Clément Bogaerts et Coline avec « La boîte à Malice » et enfin Robin et son groupe.
Lors de ce dernier concert, une nouvelle découverte : le chanteur Laurent Horgnies.

Cette programmation qui déborde sur le mois de mars, sera l’occasion de participer, pour la première fois, au Festival « Mars en Chanson ».

Au mois de mai, encore une belle révélation de la Soupape, celle de STEPHANIE BLANCHOUD dans son récital de chansons intitulé « Vaut mieux en rire » avec au piano, Sophie De Wulf.
Quelques mois auparavant, elle m’avait donné un CD de ses chansons. Après l’avoir écouté, je me souviens lui avoir dit que j’avais trouvé que le ton de plusieurs des musiques étaient un peu trop haut pour sa voix d’alors. Après l’avoir un peu descendu, les chansons donnaient beaucoup mieux. Depuis lors, elle a suivi des cours de chant et ces petits problèmes ont disparu ! Et…deux ans plus tard, elle se classait 2ème à la Biennale !

Au mois de juin, lors d’une soirée intitulée « Attention talents ! », en plus des confirmations de Perrine et JeanMi et de Laurent Horgnies, la comédienne chanteuse DAPHNE D’HEUR fait, dans la chanson, ses premiers pas sur scène accompagnée au piano par Vincent Delbushaye. Alors qu’elle était encore choriste de Joachim Jannin, la revue UAC a écrit à son propos : « Quelle voix, mes amis, quelle présence et quelle intelligence dans l’interprétation : il y a de la toute grande qui se prépare ici » !
En 2006, elle remportera la finale de la Biennale !

Durant les vacances, je vais, comme chaque année, aux Francofolies de Spa. C’est pour assister à des concerts, mais aussi pour soutenir mes petits protégés ! Cet été, c’est le trio gagnant de la Biennale. Ils sont programmés au Casino, mais aussi dans le cadre des « Bars en folie ». Pour de la folie, c’est de la folie ! Les conditions sont assez épouvantables. Ils doivent chanter pendant cinq jours aux terrasses des cafés devant des gens qui sont attablés pour boire et pour manger, mais pas pour écouter des chanteurs. Ils doivent se battre pour attirer leur attention. La galère. Mais, c’est une bonne école !

A la rentrée de septembre 2003, c’est le 25èmeANNIVERSAIRE de la Soupape ! Encore un !

L’événement est largement relayé par la Presse : Un interview dans Zone 02 avec ma photo, s’il vous plait ! Des articles dans la Capitale, le Soir, le Ligueur,…
Pour l’occasion une trentaine d’artistes de la maison se succèdent sur scène durant deux mois avec des soirées particulièrement mémorables.
Des soirées complètes avec Cheiro de Choro, Damien Hurdebise et les Ateliers de la Chanson "Et si on chantait Brel?" (Rallye Chantons français), Christiane Stéfanski, Danvoy ',
Photis Ionatos.
Et quatre « Revues des 25 ans » avec des anciens, mais aussi des nouveaux :
- « Quelques pionniers » : Martine Kivits, Pascale Vyvère, Patrick Waleffe, Stanislas et Zoé.
- « Quelques classiques » : Fabienne Coppens, Hughes Maréchal, Isabelle Rigaux, Marc De Roy, Pierre Lafleur, Vincent Raoult et Marie Sophie Talbot.
- « Les nouveaux nés » : François Spi, Joachim Jannin, Vincent Delbushaye, Laurent Horgnies, Robin et le groupe Adrénaline (pas si nouveau que cela !).
- « Soirée de clôture » : Alain Montoisy, Anouk, Claude Semal, Marc Lelangue, les "Tortues Enragées" et Vadim Piankov.

Certains ont écrit des textes de chanson, des sketches,… (Voir annexes 7)
Je reçois même un nouveau peignoir rouge des Adrénaline ! Il est vrai que nombre d’entre eux me voient souvent habillé, depuis des années, lorsqu’ils viennent répéter, d’un vieux peignoir bleu !

Au mois de novembre, c’est la création du récital « Léo Ferré par Daphné d’Heur et Jean Luc Fafchamps ». Pour ce dernier, c’est un peu un anniversaire. Il y a pratiquement 20 ans, il avait déjà magistralement accompagné au piano, ici même, Ann Gaytan dans son mémorable récital Léo Ferré !!

- En 2004, pour le Festival « Mars en Chansons », est programmé près d’une dizaine de chanteurs ou groupes :
Vincent Delbushaye, Daphné d’Heur et J.P. Tonnart chantent Léo Ferré, Laurent Horgnies, Pascale Delagnes, La Boite à Malice, Catch et le chanteur français Gilbert Laffaille pour lequel également certains anciens des Ateliers (V.Delbushaye, D.D’Heur, L.Horgnies et J.Tenret) ont préparé le spectacle « Les Ateliers chantent Lafaille », spectacle qui est aussi présenté à Charleroi et aux Francofolies.

En mai, Stéphanie Blanchoud et Perrine Delers proposent la création d’une gazette musicale « Faits divers s’abstenir ». Un très chouette spectacle mis en musique par Sophie De Wulf. Il ne sera malheureusement plus rejoué.

Pour la BIENNALE de la Chanson 2004, c’est à nouveau, pour moi, grand moment de satisfaction :
A part le premier prix que je n’apprécie pas (OMP), ce sont trois chanteuses de la Soupape, STEPHANIE BLANCHOUD, PERRINE DELERS et JEANMI, et PASCALE DELAGNES qui remportent les prix suivants, la 5ème place étant occupée par le groupe de jazz-rap « Rue des Pêcheries».

C’est à l’occasion de cette Biennale que je constate combien il est absurde de mélanger à ce point les différents styles musicaux. En effet, il est fort difficile, voire impossible de comparer ce qui n’est pas comparable !!
avatar
Quichotte

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 18/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

(Suite)

Message  Quichotte le Lun 21 Mai - 17:11

- La 27ème saison démarre ensuite par « La Chanson fait sa rentrée » avec, pour débuter, Stéphanie Blanchoud dans un nouveau récital « Comme si…». Pour elle, l’année 2004, c’est un peu son année : Gagnante du concours « Musique à la française », les Francos, la Biennale… Par après, elle ira plutôt présenter ses récitals et créer ses spectacles à la Samaritaine !

Pour le « Rallye Chantons Français », sont programmés Pascale Delagnes et sa « Petite robe rouge » ainsi que « Les Ateliers chante G. Laffaille ».
Le chanteur SAMIR BARRIS, remarqué lors des ¼ de finale, fait ensuite son tout premier concert. Robin revient, ainsi que Hugues-O (ex OnYva).

En novembre, le chanteur portugais Manuel Alcobia qui était déjà venu ici dans les années 80, vient fêter ses 50 ans de scène !! L’excellent groupe Revirado vient jouer Astor Piazzolla, tandis que Perrine et JeanMi viennent chanter deux soirs.

- Pour le Festival « Mars en Chansons » de 2005, toujours organisé en collaboration avec Charleroi-Chanson, sont programmés près d’une dizaine de chanteurs ou de groupes :

Emmanuel Picardi, The Bambooz!, «Ma Petite Robe Rouge» (Pascale Delagnes), Guillaume D'Aoust et le groupe Malade Mantra (Québec).
Laurent Horgnies, Valéry Bendjilali, Xavier Mailleux chantent Serge Reggiani.
Jeanne Moreau chanté par Sarah Folk ainsi qu’une première pour Mathias Brismée et Mathieu Thonon qui formeront la saison suivante le groupe Room Service. Une nouvelle découverte !
« J'ai rendez-vous avec vous » : Georges Brassens chanté par Clément Bogaerts, Benoît Dumont et Marie Michiels qui sera repris en septembre.
Et pour clôturer, une soirée Vincent Delbushaye - Robin - François Spi.

Au mois de juin, je suis contacté par un étudiant à l’IHECS. Il veut faire son travail de fin d’étude en communication sur…la Soupape !! Cela me fait plaisir. Interviews, commentaires, articles, relectures… J’y travaillerai pas mal ! En fin de compte, cet étudiant s’inscrira aux Ateliers et sera sélectionné sous le nom de YOHM pour les ¼ de finale de la Biennale 2006 ! Une de mes dernières découvertes !

- La 28ème saison débute comme d’habitude par le Festival « La Chanson fait sa rentrée », avec le reprise du concert Brassens, puis le « Rallye Chantons Français » : Marie Sophie Talbot, qui était déjà venue au mois de mai, revient avec son nouveau répertoire. Superbe ! Au même programme : « Serge Reggiani chanté par les Ateliers » et le chanteur québécois Philémon, découvert en mars dernier. Il reviendra d’ailleurs en mars 2006.

Ensuite, plusieurs groupes et chanteurs sont programmés. Je découvre le groupe MARY M qui remportera le 3ème prix de la Biennale en 2006. Est programmé aussi le groupe ROOM SERVICE composé notamment de deux chanteurs issus des Ateliers, Benoît Dumont et Mathias Brismée. Ce groupe plein de promesses reviendra au mois de mars 2006.

A l’occasion de la BIENNALE 2006, quelques fort bonnes découvertes. Mais si lors des éditions précédentes, les chansons étaient généralement de facture assez classique et les accompagnements plutôt acoustiques, cette année, le son, plutôt rock, est majoritairement électrique, voire électronique. Les goûts et la mode évoluent et changent. A moins que ce ne soit la mode qui influence les goûts. C'est d'ailleurs parfois tout un art de savoir faire du neuf avec du vieux ! Comme pour la chirurgie esthétique !

- En septembre, la 29ème saison débute avec, comme chaque année, le Festival « La Chanson fait sa rentrée ». Miam Monster Miam, puis dans le cadre du « Rallye Chantons français », Hughes Maréchal et le chanteur français Nicolas Bacchus.
Très heureuse découverte, ensuite, avec le chanteur Yvan Tjolle.
Durant cette fin d’année 2006, un nouveau jeune chanteur est révélé par la Soupape, il avait interprété deux de ses chansons à la fin d’une soirée. Séduit par son authenticité et son talent, je lui ai alors proposé de venir interpréter ses chansons lors d’une soirée « Jeunes talents ». L’étonnant GAETANO qui y fait sa toute première scène, soulève l’enthousiasme du public (et le mien !). Il reviendra pour deux soirs en mars 2007.
avatar
Quichotte

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 18/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum