Johnny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Johnny

Message  Tchouf le Mar 5 Sep - 23:18

J'ai jamais été un fan de Johnny, jamais il ne m'a fait vibrer, à aucune époque, jamais je n'ai siffloté une de ses chansons en prenant ma douche, mais chaque fois que je déclare cela, il y a toujours quelqu'un pour répondre: "moi j'aime bien Johnny", bon, il a des centaines de milliers de fans, et il est certain qu'il leur fait du bien, qu'il leur améliore leur quotidien, ça je l'ai toujours respecté ... quand on voit les yeux des fans, allumés par le feu de leur idole, on ne peut que fermer sa tronche, il n'avait donc pas déja une grande cote dans mon estime, mais là, il est passé définitivement en négatif ... ça a commencé cet été en France, quand j'ai vu ça dans un journal quel irrespect pour ses admirateurs, dont la plupart doivent avoir des revenus modestes, Jean-Philippe doit depuis longtemps être financièrement les couilles dans le beurre, non mais, quelle pute, désolé, je ne trouve pas d'autre mot ... il a commit cette abomination, pouah, beurk, quel nul ... et maintenant, le pompon, j'apprends qu'il soutient Sarkozy, voici un exemple d'emails que je reçois chaque jour à son sujet:
Les horreurs continuent : Sarkozy se charge maintenant de fournir les orphelinats. Ci-dessous un communiqué RESF. Il faut stopper cette horreur : on téléphone, on faxe et on maile tant que Siaka n'a pas retouvé ses parents en liberté. Richard

Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris - educsansfrontieres@free.fr / www.educationsansfrontieres.org
Contact sur ce dossier : Armelle Gardien 06 89 49 48 47, Pablo Krasnopolsky 06 33 53 62 21, Richard Moyon 06 12 17 63 81
5 septembre 2006

LA CHASSE AU PETIT ENFANT
Siaka a deux ans, il est Malien. Il est placé à l'orphelinat par la volonté du ministre de l'Intérieur.
Expulsés le 17 août du squat de Cachan, ses parents avaient accepté l'hébergement provisoire à l'hôtel Ibis d'Orly que leur proposait la préfecture du 94.
Le 1er septembre, nouvelle évacuation : les ex-squateurs en situation régulière sont envoyés vers d'autres hôtels, plus éloignés encore de leurs lieux de vie et de travail. Les sans papiers sont raflés et placés en garde à vue puis en rétention. Parmi eux, M. et Mme Doumbia, les parents de Siaka. Le centre de rétention du Mesnil-Amelot n'étant pas équipé pour recevoir des enfants, le petit garçon est arraché à ses parents et placé dans un orphelinat dépendant de l'Aide sociale à l'Enfance.
Ces faits, monstrueux pour les gens ordinaires, ne sont ni un accident, ni une bavure : il s'est trouvé un ministre pour les décider, des hauts fonctionnaires pour les organiser, des fonctionnaires pour les exécuter. Quand, probablement indigné par cette situation, un juge a décidé de libérer les parents pour qu'ils retrouvent leur enfant, il s'est trouvé un procureur pour bloquer sa décision et maintenir les Doumbia en rétention et Siaka à l'orphelinat et une cour d'Appel pour trouver que ce n'est que justice.
Les choses en sont là. M. et Mme Doumbia sont en rétention pour 15 jours renouvelables à moins qu'ils ne soient expulsés avant.
Ces événements qui sont la conséquence logique de la politique démagogique du gouvernement sur la question de l'immigration sont inacceptables. Le RESF appelle tous ceux que ces faits révoltent à faire connaître leur sentiment en s'adressant directement aux responsables au Cabinet du ministre de l'Intérieur, au moins une fois par jour jusqu'à ce que Siaka et ses parents soient libérés et réunis.
Standard ministère de l'Intérieur : 01 40 07 60 60 (demander le Cabinet du ministre)
Fax ministère de l'Intérieur : 01 40 07 21 09
Fax directeur de Cabinet :01 40 07 13 90
Mail directeur de Cabinet : sec.gueant@interieur.gouv.fr et claude.gueant@interieur.gouv.fr
Mail du conseiller à l'Immigration : guillaume.larrive@interieur.gouv.fr


et c'est ce grand homme (que j'ai surnommé Sarclette, mais il n'y a que les belges qui peuvent peut-être comprendre, Sarcler= enlever les mauvaises herbes, et clette=clette) que Johnny soutient, à mon avis, Sarclette a du lui filer un peu de blè (on a vu plus haut qu'il en manquait sévèrement, le pauvre!) pour récupérer les votes des fans de l'ancienne idole des jeunes, j'ai maintenant honte d'avoir été jeune un jour

autres avis du même genre:
http://idiotheke.blogspot.com/2005_03_01_idiotheke_archive.html
http://www.etmerde.atomysk.com/spip.php?article135


Dernière édition par le Mer 6 Sep - 15:03, édité 3 fois
avatar
Tchouf

Nombre de messages : 57
Localisation : Bruxelles 1030
Date d'inscription : 17/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://frankwuyts.is.dreaming.org

Revenir en haut Aller en bas

suite des mésaventures de la famille Doumbia

Message  Tchouf le Mer 6 Sep - 12:30

Trois objets à ce communiqué :
1) Cet après-midi, visite de soutien d'artistes, de cinéastes, d'écrivains, de sportifs aux habitants du gymnase de Cachan. Entre autres, Stéphane Diagana, Charles Berling, Josiane Balasko, Valérie Lang, Yan Moix, Laurent Baffie, Omar et Fred, Patrick Rotman, Caroline Champetier, Mathieu Kassovitz (s'il y arrive à temps), Joey Star...

2) Siaka et ses parents M. et Mme Doumbia qui étaient séparés (les parents en rétention, l'enfant à l'orphelinat) vont être libérés. Halte au feu donc : inutile de continuer à bombarder le ministère de fax et mails et de coups de téléphone à ce sujet du moins.

3) Ci-dessous le communiqué qui commente la libération des parents Doumbia et annonce la manifestation de samedi. Elle doit absolument être un succès.

COMMUNIQUE
Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris - educsansfrontieres@free.fr / www.educationsansfrontieres.org
Contact sur ce dossier : Armelle Gardien 06 89 49 48 47, Pablo Krasnopolsky 06 33 53 62 21, Richard Moyon 06 12 17 63 81
6 septembre 2006
PARTIE DE CHASSE A L'ENFANT MALADE

Selon un communiqué publié mardi dans la soirée, le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy « a décidé d'accorder un titre de séjour temporaire à un couple de Maliens expulsés du squat de Cachan et placés en centre de rétention sans leur enfant de deux ans ». M. Sarkozy "a été personnellement informé de la situation des époux Doumbia. Ces ressortissants maliens, [.] ont fait l'objet d'un arrêté préfectoral de reconduite à la frontière le 31 août dernier et ont été placés dans un centre de rétention administrative. Leur enfant, né en 2004 en France, a alors été accueilli par le service de l'aide sociale à l'enfance, à Vitry", selon le texte. Le ministère a néanmoins relevé un "élément nouveau" qui amène M. Sarkozy à accorder, "à titre humanitaire, une autorisation de séjour temporaire à M. et Mme Doumbia". "L'état de santé de leur enfant est d'une exceptionnelle gravité, comme l'atteste l'hôpital Robert Debré. Cette maladie nécessite des soins dont il n'est pas certain qu'ils puissent être correctement assurés, à court terme, au Mali", selon le texte. "Dès lors qu'il n'est pas envisageable de séparer la famille, il est préférable d'autoriser M. et Mme Doumbia à séjourner en France, aux côtés de leur enfant, pendant toute la durée nécessaire aux soins de celui ci", estime le ministère.
Le communiqué de M. Sarkozy est mensonger de bout en bout. Il fait semblant de s'alarmer de la séparation des parents et de l'enfant malade. Or, celle-ci a été décidée en toute connaissance de cause par le préfet du Val de Marne (qui dans cette affaire ne prend pas la moindre initiative sans en référer au ministre) le 1er septembre. Dans la soirée, le Juge des libertés et de la détention de Meaux demandait la libération de la famille Doumbia pour permettre la réunification de la famille. Le Procureur, représentant de l'Etat, s'y opposait, formulant un appel suspensif qui aboutissait à maintenir les parents en rétention et le petit Siaka à l'orphelinat. La cour d'appel de Paris, pourtant une nouvelle fois informée de l'état de santé et des risques encourus par l'enfant par un courrier du docteur Denkerous de l'hôpital Robert Debré entérinait le maintien en rétention des parents et le placement de l'enfant.
Ainsi, ce sont l'ensemble des rouages de l'état, le Ministre qui l'a décidée, le préfet qui l'a organisée, la justice (à l'exception du JLD de Meaux) qui l'a entérinée qui ont trempé dans la persécution de Siaka et de ses parents. En réalité, l'opération devait servir d'avertissement aux familles sans papiers qui seraient tentées de cacher leur enfants : le ministre de la chasse à l'enfant entendait montrer qu'il ne se laisserait arrêter par rien. La préoccupation humanitaire ne lui est venue que lorsque que l'affaire s'est ébruitée, que des journalistes ont demandé des explications, que des citoyens alertés ont envoyé des mails, expédié des fax, passé des coups de téléphone, que des personnalités connues ont dit leur dégoût dans les médias. Alors, mais alors seulement, « l'indulgence » est venue à l'ogre des Carpates : il a décidé de restituer l'enfant à ses parents qui seront régularisés.
Happy end ? Peut-être, pour un cas. Mais il en reste des centaines à Cachan et des dizaines de milliers dans le pays. Il faut faire reculer l'injustice et l'oppression.
MANIFESTATION SAMEDI 9 SEPTEMBRE A 15 HEURES PLACE DE LA REPUBLIQUE A PARIS
UN LOGEMENT -- DES PAPIERS -- UNE ECOLE

_______________________________________________
Resf.info@rezo.net - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf.info
avatar
Tchouf

Nombre de messages : 57
Localisation : Bruxelles 1030
Date d'inscription : 17/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://frankwuyts.is.dreaming.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Johnny

Message  sauzik le Mer 6 Sep - 14:37

je résume la réponse circonstanciée qui a disparu suite à une fausse manoeuvre et parait irrécupérable:
Non content, avec nous Occidentaux de piller les richesses minérales de l'Afrique et de maltraiter les fuyards de pays meurtriers dirigés par des dictatures à notre solde, l'ogre des carpates, qui rêve de devenir le "petit napoléon nouveau"veut piller les cerveaux d'afrique:immigration raisonnée . . .ralentissant encore d'autant les chances d'émancipation et augmentant le désir de fuir entre autres le vaticanesque génocide anti préservatif et les massacres organisés par "on ne sait qui" avec les armes vendues par certains propiétaires des média et grands amis de Sarko évidemment.
Ses exactions en France, de même que, entre autres le sinistre Steenockerzeel et les skinheads du vlaams blok en Belgikske niks, son amitié avec un ambassadeur éminent des crapules de la "scientologie", font de cet individu un démagogue répugnant.
Les "personnalités" qui le soutiennent ne valent pas plus que la cinéaste et d'autres artistes et fabricants d'armes soutiens d'Adolf
Certaines terribles prédictions de la science fiction sont entrain de se réaliser: par exemple d'aucuns réclament le déplacement des SDF dont les tentes offertes par ONG offusquent la vue en passant en 4x4, je suppose que les préfectures vont les obliger à se réfugier dans les égouts et les catacombesces rats là !
sauzik
avatar
sauzik

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Johnny

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum